Revenir à l'accueil

UNE : En colère, Michaël se saisit d'une fourche et menace une inspectrice de la SRPA

 
 
Les rubriques du journal
L'article complet
Les outils de personnalisation d'affichage
Les liens utiles sur l'accessibilité
 

UNE

 

Actu

 

Sports

 

Régions

 

Medias

 

Buzz

 

Conso

 

Lifestyle - People

 

Retour aux articles

 
Retour au sommaire de la page
Page d'accueilUNE
 

En colère, Michaël se saisit d'une fourche et menace une inspectrice de la SRPA

Le jeune homme n'a pas supporté qu'on lui dise qu'il devait faire stériliser ses chatsLe jeune homme n'a pas supporté qu'on lui dise qu'il devait faire stériliser ses chats.

Michaël, 24 ans, a bénéficié d'une peine de probation autonome pour 2 ans suite à des menaces avec arme et pour avoir harcelé les services de police.

Le jeune homme, un habitant de Flémalle, a, de son propre aveu, du mal à contenir ses nerfs... Un état de fait qui donne lieu à des scènes incroyables puisqu'il a déjà poursuivi son voisin avec une hache et une inspectrice de la SRPA avec une fourche !

Le 17 novembre 2014 après qu'un chat de Michaël a été soigné grâce à l'intervention d'un voisin, il a été fait appel aux services de la SRPA de Liège.

En effet, le jeune homme laissait se reproduire ses chats sans surveillance et il ne leur prodiguait par les soins nécessaires. Mireille, une inspectrice de la SRPA, s'est rendue sur place. Elle y est allée accompagnée d'un policier car Michaël s'était déjà montré violent avec un voisin.

Ce jour-là, ce fut une nouvelle fois le cas. Dès que Mireille lui a proposé de faire castrer les chats à la SRPA, Michaël s'est montré violent. Il s'est saisi d'une fourche qu'il a brandie en direction de l'inspectrice. Il a fallu l'intervention d'un voisin et du papa de Michaël pour réussir à calmer ce dernier. "Je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai agi sous le coup de la colère", a expliqué le prévenu.

Quant à la victime, elle a expliqué que l'homme criait qu'il voulait la tuer. Il était fortement excité et faisait des gestes dans sa direction en voulant la toucher.

Le prévenu devait répondre de harcèlement envers les services de secours.

Le 7 septembre 2015, il a appelé à de très nombreuses reprises la police. Il a déclaré que son voisin faisait énormément de bruit. Mais la police n'a constaté aucun bruit à son arrivée.

Après plusieurs appels, la police a expliqué à Michaël qu' il ne devait plus appeler sans raison. Malgré tout, il a appelé à de nombreuses reprises et a fini par se faire arrêter.


 
 

 
Retour au début de la page
 

Outils

 
Modifier la taille des polices
 
Modifier le contraste
Retour au sommaire de la page
 

Liens utiles

Accessoires
Belgique
Chiens guides
Divers
Informations
Jeunesse
Social
Transports
Retour au sommaire de la page