Revenir à l'accueil

UNE : Alexandra Tondeur, IronWoman: "Je m'entraîne 364 jours par an"

 
 
Les rubriques du journal
L'article complet
Les outils de personnalisation d'affichage
Les liens utiles sur l'accessibilité
 

UNE

 

Actu

 

Sports

 

Régions

 

Medias

 

Buzz

 

Conso

 

Lifestyle - People

 

Retour aux articles

 
Retour au sommaire de la page
Page d'accueilUNE
 

Alexandra Tondeur, IronWoman: "Je m'entraîne 364 jours par an"

À 30 ans, la Brabançonne vit, mange et dort pour l'Ironman d'Hawaï.

Le soleil est à peine levé quand Alexandra Tondeur gare sa voiture à proximité de la piscine de Rixensart, dont le petit parking affiche déjà complet. Il est 7 heures et les cinq couloirs sont en passe d'être occupés par les habitués, parmi lesquels la triathlète, à qui on a réservé gentiment une ligne d'eau. "Lorsque je m'entraîne en Belgique, je viens ici cinq fois par semaine, tôt le matin pour me permettre d'enchaîner avec une séance à vélo ou à pied, mon rythme habituel étant de deux entraînements par jour. Pour moi, Rixensart, c'est particulièrement facile parce que je n'habite pas loin. Et puis, avec le temps, je n'ai que des amis ici. Sans compter que d'autres sportifs, triathlètes aussi, s'entraînent souvent dans cette piscine."

Les traits tirés, Alexandra est fatiguée en ce mois de mai. Le volume et l'intensité de ses séances lui pèsent un peu. Mais la Brabançonne sait qu'elles sont un passage obligé pour atteindre son objectif : l'Ironman d'Hawaï ! Un rendez-vous auquel elle a participé pour la première fois l'an dernier, terminant 19e, en 9 h 46.49, résultat dont elle garde un goût de trop peu.

"Imaginez : mon rêve devenait réalité... Mais j'ai été trop prudente. J'aurais pu prendre plus de risques, à vélo et à pied. J'ai donné le meilleur de moi-même, mais toujours sur la réserve, par peur de craquer. C'était ma première expérience et je n'avais pas envie de me planter. Mais, quand on a participé à l' Ironman d'Hawaï, on ne demande qu'à y retourner. Là-bas, j'ai été frappée par le fait que tout tournait autour du triathlon et des triathlètes, quels que soient leur nationalité, leur âge, leur niveau. Les transports, les hôtels, les restaurants, l'île vit au rythme de l'Ironman pendant une semaine. C'est impressionnant... Aucun doute pour moi : Hawaï est la Mecque du Triathlon ! Et je mettrai tout en oeuvre pour revivre l'expérience."

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.

Cet article fait partie de l'offre réservée aux abonnés.

Nous n'offrons malheureusement pas la possibilité de visualiser les articles réservés aux abonnés dans cette application. Veuillez nous en excuser.

 
 

 
Retour au début de la page
 

Outils

 
Modifier la taille des polices
 
Modifier le contraste
Retour au sommaire de la page
 

Liens utiles

Accessoires
Belgique
Chiens guides
Divers
Informations
Jeunesse
Social
Transports
Retour au sommaire de la page