Revenir à l'accueil

UNE : Charline Van Snick: "Je ne passe pas loin de la médaille d'or"

 
 
Les rubriques du journal
L'article complet
Les outils de personnalisation d'affichage
Les liens utiles sur l'accessibilité
 

UNE

 

Actu

 

Sports

 

Régions

 

Medias

 

Buzz

 

Conso

 

Lifestyle - People

 

Retour aux articles

 
Retour au sommaire de la page
Page d'accueilUNE
 

Charline Van Snick: "Je ne passe pas loin de la médaille d'or"

Charline Van Snick a décroché l'argent après avoir rivalisé avec la Japonaise.Charline Van Snick a décroché l'argent après avoir rivalisé avec la Japonaise.

"Ce fut une belle journée, au terme de laquelle je ne passe pas loin de la médaille d'or. Ça s'est joué à quelques centimètres quand la Japonaise est tombée sur la tête et non sur les épaules. Mais je suis contente de ma prestation, même si je suis fatiguée..." lance Charline Van Snick qui a mérité une semaine de congé à l'issue de ce Grand Prix de Budapest.

La Liégeoise y a donc décroché l'argent, battue en finale par la Japonaise Tsunoda... Après le bronze, il y a deux semaines, à Zagreb, Charline est parvenue à enchaîner avec un nouveau podium qui lui permet de marquer de précieux points dans la course à la qualification olympique, dont elle prendra la tête, ce lundi, en - 52 kg.

Après Shishime, championne du monde en titre, c'est une autre Japonaise, Tsunoda, qui s'est imposée au terme d'un combat équilibré et conclu après une cinquantaine de secondes en prolongation. Mais cette défaite n'enlève rien au superbe parcours de Charline.

Visiblement très en forme, elle a écarté toutes ses adversaires par ippon ! L'Azérie Mammadaliyeva, d'abord, la Russe Bobrikova, ensuite. "Et pourtant, mon premier combat fut le plus délicat car les organisateurs ont modifié le programme le matin même, m'obligeant à accélérer mon échauffement. Je pense que ça s'est vu sur le tatami, mais je m'en suis bien sortie."

Opposée, en quarts de finale, à l'Espagnole Esteo Linne, Charline a vécu un combat un peu chahuté. Sur un mouvement, l'arbitre lui attribua un waza-ari, puis se ravisa (sans doute après intervention de la vidéo...) pour offrir le point à l'Espagnole. "Sur le coup, j'étais très fâchée. C'est moi qui attaque et c'est l'Espagnole qui a le point. Mais je ne me suis pas laissée perturber par ce qui était pour moi une erreur d'arbitrage."

De fait, la Liégeoise poursuivit son travail de sape et celui-ci paya après 3'12 lorsqu'elle renversa sa rivale et marqua waza-ari, rejugé ippon par l'... arbitrage vidéo ! Arrivée en demis, Charline retrouva l'Israélienne Cohen, à qui elle ne laissa aucune chance pour avoir le droit de disputer cette fameuse finale. "Je pense avoir bien combattu. Franchement, il n'y a pas photo avec celui d'il y a deux semaines, à Zagreb, face à Shishime. Je progresse. Je dois désormais pouvoir conclure !"

Après une semaine de repos, Charline reprendra sa préparation en vue du Mondial, fin septembre, à Bakou. "Il y a un stage à Minsk, puis je peaufinerai ma forme pour ce Mondial !"

 
 

 
Retour au début de la page
 

Outils

 
Modifier la taille des polices
 
Modifier le contraste
Retour au sommaire de la page
 

Liens utiles

Accessoires
Belgique
Chiens guides
Divers
Informations
Jeunesse
Social
Transports
Retour au sommaire de la page